La réalisation des projets avance!

Réception 26 janvier.png

Les 32 projets lauréats du Budget Participatif à l’honneur

La réception des lauréats

Pour rappel, entre le 31 octobre et le 14 novembre 2018, vous êtes 6 537 Clermontois.e.s à avoir voté dans le cadre du Budget Participatif, soit 5 % de la population en âge de voter (plus de 11 ans), pour un total de 19 599 votes. 32 projets sont lauréats de cette première édition.

Une réception en l’honneur des lauréats du Budget Participatif a été organisée dans les salons de l’Hôtel de Ville ce samedi 26 janvier. A cette occasion, Monsieur Olivier Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand, et Monsieur Gérard Bohner, adjoint à la Démocratie de proximité, ont remercié et félicité les porteurs des projets élus. Aussi, Monsieur le Maire a également pu souligner la forte dimension sociale des projets lauréats, tels que le Frigo Solidaire, la Bagagerie et le Camion-douche pour les sans-abris, ou encore les Plans Tactiles pour malvoyants. La suite des projets a également été évoqué.

Parole aux habitants

Cette rencontre a permis de rassembler plus de 40 porteurs représentant la majorité des projets élus (24 sur 32). Une dizaine de messagers du Budget Participatif étaient également présents. Toutes les tranches d’âge étaient représentées > en effet d’après notre enquête, plus de 50 % des porteurs ont moins de 45 ans.

La parole a été donnée aux porteurs de projets pour qu’ils puissent témoigner de leur expérience.

Pauline, porteuse du projet « Vote-mégot », a apprécié la rapidité avec laquelle le premier rendez-vous a été pris avec les services suite au vote. Pour communiquer, cette jeune Clermontoise a utilisé son réseau d’amis et les réseaux sociaux.

Pour Philippe, c’était avant tout une affaire de famille. C’est au hasard, en se rendant au marché de Jaude, qu’il a été abordé par l’équipe du Dialogue citoyen pour participer. C’est alors son fils de 10 ans qui a insisté pour proposer un projet. Ils ont donc réfléchi ensemble et proposé de planter plus d’arbres fruitiers dans la Ville. Concernant le vote, il n’a fait aucune communication, car il souhaitait connaître le « réel » succès de son idée : mission accomplie car son projet a obtenu plus de 600 voix sans communication particulière.

Pour sa part, il a été ravi de sa première rencontre avec les services techniques qui souhaitaient tout comme lui investir dans des arbres fruitiers locaux, qui pourront être fournis par une entreprise locale.

De même, le collectif de jardiniers de Croix de Neyrat a pu faire une visite de terrain avec les services afin de créer une nouvelle parcelle. La rencontre a été constructive et a permis de se mettre d’accord sur le nouveau terrain qui sera créé.

De son côté, l’association Terra Preta porteuse du 2ème projet du podium, à savoir la collecte de bio-déchets, a été la première surprise d’autant de succès. Pour l’association, cela s’explique par le fait qu’elle répond a une demande forte de la part des habitants.

>Pour Sofiane, Hafid et Salah, « ce Budget Participatif, c’est aussi une occasion pour les habitants d’avoir la parole ».

Comme le mentionne Héloïse, porteuse du projet de mise en place de bornes interactives sur l’espace public pour promouvoir l’accessibilité aux premiers secours, « Tout se fait depuis le début dans un délai court, c’est une bonne chose d’être impliqué dans la construction d’un projet. ».

Christophe, porteur du projet de mise en place d’un parcours de Street art, souligne que le Budget participatif permet d’apporter des « projets autour de la vie quotidienne auxquels une équipe municipale ne pense pas forcément ».

Les participants acteurs de leur projet

A travers ces groupes de suivi, les habitants sont en effet impliqués dans la construction de leur projet, dans les décisions concrètes qui seront prises. Cela leur permet de comprendre la façon dont la collectivité fonctionne, et notamment les difficultés qu’elle peut rencontrer. Par exemple, Philippe pourra choisir avec la ville les types d’arbres qui seront plantés. Pauline a pu définir avec l’agent en charge de la collecte des mégots au centre-ville, les lieux où seront installés les votes-mégot. Les échanges avec l’entreprise qui les fournira pourront également se faire avec elle.

Les groupes-projet permettent ainsi aux porteurs d’être co-décideurs et de suivre au fur et à mesure la réalisation de leur projet.