Quelques chiffres de cette première édition

Capture des age enquêtés 2.PNG

 

Une enquête de satisfaction a été menée auprès des participants du Budget Participatif après l’étape du vote. Ils ont pu y répondre sur le site clermontparticipatif.fr du 17 décembre 2018 au 24 janvier 2019.

Le nombre de répondants est de 276 sur les 6537 votants, soit plus de 5 % des enquêtés. Ces retours sont essentiels puisqu’ils nous permettent de savoir ce qui leur a plu ou déplu et d’apporter des améliorations à la démarche.


 

95 % de satisfaction

Près de 95 % des répondants (236 sur 276) sont globalement satisfaits par la démarche du Budget Participatif.

Parmi les personnes insatisfaites, certaines regrettent que des enjeux ont été écartés de la démarche (notamment les problématiques de transport) ; d’autres ne sont pas satisfaites des projets soumis au vote ou élus ; et enfin, les dernières dénoncent le fait que la procédure de vote n’a pas été assez encadrée.

 

Pourquoi ont-il participé ?

Principalement, ils ont apprécié être impliqués dans les décisions de la ville et que leurs avis soient pris en compte. Certains d’entre eux ont précisé trouver les projets intéressants puisqu’ils sont nombreux à concerner la solidarité et l’écologie.

Aussi, près d’un tiers des répondants a participé au vote car ils ont apprécié l’aspect démocratique et participatif de la démarche.

 

Une opinion mitigée sur la répartition des projets par quartier

Puis, la plupart d’entre eux ont trouvé bien d’élire en priorité au moins un projet par quartier. Ils ont mentionné que cela permet de rendre la démarché équitable, que chacun se sente concerner et de n’oublier personne. Toutefois, certains ont dénoncé le fait que cela empêche la réalisation de projets d’envergure sur la ville et qui impacteraient tous les quartiers. D’autres ont dénoncé le fait que malgré ce choix, les quartiers subissaient tout de même des inégalités budgétaires (un quartier avec un projet à moins de 10 000€ et un autre avec un projet à plus de 300 000€). Ils ont suggéré une répartition budget par quartier. D’autres ont mentionné le fait que des projets plus plébiscités ont été écartés au bénéfice de projets arrivés premiers dans leur quartier.

 

Une majorité de femmes et de jeunes…

Concernant le profil des votants, nous pouvons faire le constat d’une majorité de femmes. En effet, 62 % des répondants sont des femmes, contre 38 % d’hommes. Aussi, la moitié des participants ont moins de 45 ans et 15 % a moins de 25 ans. Nous pouvons penser que la démarche a su atteindre des jeunes et donc des étudiants.

 

Des moyens de communication variés…

Nous pouvons constater que la communication qui a le mieux fonctionné est le bouche à oreille. Elle est suivi de près par les réseaux sociaux. Une bonne partie des participants ont aussi connu la démarche grâce aux affiches en ville. Toutefois, on retient de cette première édition que c’est la pluralité des moyens de communication qui ont su atteindre les 6 537 votants.

 

Quelques pistes d’amélioration ont été proposées…

Les habitants ont proposé des pistes d’amélioration pour une éventuelle deuxième édition du Budget Participatif. Ils ont proposé par exemple:

– de faire plus de publicité et une meilleure communication, notamment au sein des collèges pour mieux atteindre les plus jeunes et d’organiser un vote spécial enfants (de moins de 11 ans).

– de consacrer plus d’argent à la démarche et de le répartir équitablement sur chaque quartier

– de laisser plus de temps pour voter

– d’étendre le Budget Participatif sur le périmètre de la Métropole

– d’organiser plus de rencontres/réunions avec les habitants

– de donner la possibilité de voter négativement certains projets

 

Un site internet facile à utiliser…

Enfin, nous pouvons voir que plus de 96% des répondants témoigne avoir pu voter facilement sur le site dédié. La principale difficulté rencontrée a été de retrouver un projet précis. Aussi, certains ont trouvé le catalogue plus pratique d’utilisation.

 

En majorité, tous les projets ont été consultés…

La majorité des répondants (62%) souligne avoir lu et pris connaissance des 78 projets soumis au vote. Un tiers d’entre eux a consulté les projets sans filtrage, le deuxième tiers les a consulté par quartier et le dernier tiers par thématique. Presque tous les participants avaient compris qu’ils pouvaient voter pour 5 projets différents.

 

Cette actualité a été rédigée en collaboration avec cinq élèves des collèges Jeanne d’Arc et Albert Camus dans le cadre du Pass 3ème de la Ville de Clermont-Ferrand.