Qu’est-ce qu’un budget participatif réussi ?

7994-A-001_redimensionner.jpg

Une conférence-débat sur le thème « Qu’est-ce qu’un budget participatif ? » a été organisée le lundi 2 décembre à 14h par le service du dialogue citoyen afin de démarrer une évaluation du Budget participatif.

A ce jour, 9 projets ont été réalisés sur les 32, 13 d’ici le mois de mars.

L’objectif était de rassembler toutes les parties prenantes du Bupa pour partager les retours de chacun. Services de la Ville et de la Métropole, porteurs de projet, et chercheurs étaient présents pour échanger ensemble sur ce qui fait un Budget participatif réussi ou non.

 

Ce qu’on peut retenir :

 

Chacun a rappelé qu’un Budget participatif n’est pas réussi uniquement quand les projets sont réalisés , mais également quand les habitants sont associés à chaque étape. Le processus compte autant que le résultat.

Les habitants ont ainsi rappelé l’importance de la transparence : comment les projets sont budgétisés ? Pourquoi sont-ils refusés ? Comment sont-ils localisés ? Etc. Si des explications ont été données pour chaque projet, les habitants auraient voulu être plus associés et n’ont pas toujours compris les réponses.

Cela dit, plusieurs participants ont estimé que le Budget participatif était une véritable opportunité et a permis de participer autrement que d’habitude. Egalement, à travers la communication autour des projets, la campagne de vote, et même la réalisation, les projets du Bupa sont un prétexte à l’échange et créer de nouvelles dynamiques sur les quartiers.

Du côté des services, le Bupa transforme l’administration de façon positive.

La question du temps est revenu plusieurs fois : s’il a été mis en avant que le numérique permet à plus de monde de participer, notamment aux actifs et parents qui manquent de temps ou aux jeunes, il a été rappelé qu’il était important de prendre plus de temps pour construire les projets.

En particulier pour les services, qui estiment avoir besoin de plus de temps pour étudier les projets et rencontrer les habitants.

Les experts ont souligné également l’importance de débattre : les débats autour des projets permettent de les faire évoluer et de leur donner plus d’intérêts. Pour cela, le numérique ne suffit pas et il est nécessaire de prendre le temps de se rencontrer.

Au final, pour une première expérience la plupart des participants sont satisfaits, mais beaucoup de points sont à améliorer : la communication, l’implication des habitants à chaque étape, la formation des habitants, l’organisation interne etc. Et surtout, ne pas oublier la convivialité et le plaisir de participer !

 

Les intervenants :

 

5 spécialistes, locales et nationales (voir internationales) de la démocratie participative et/ou des Budgets participatifs ont été invités :

Eric Dacheux, enseignant-chercheur à l’Université Blaise Pascal, ex-directeur du Master Démocratie Participative. Ses travaux portent sur les rapports entre communication et solidarité (construction européenne, associations, économie solidaire).

Florine Garlot : doctorante en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand. Sujet d’étude : l’éducation à la citoyenneté.

Antoine Bézard :  fondateur du site lesbudgetsparticipatifs.fr .

Gilles Pradeau : doctorant à l’Université de Westminster : étude comparative des travaux réalisés par les budgets participatifs dans la région de Porto Alegre et de la région parisienne. Depuis 2012, il a parcouru l’Europe pour tourner un documentaire sur les budgets participatifs des lycées, en se focalisant sur le Nord-Pas-de-Calais, l’Angleterre et le Portugal.

William Arhip Paterson : doctorant à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – Thèse sur le budget participatif de la ville de Paris : qui y participe ? Comment ? Quels sont ses effets sur l’action publique ?