Le 17 & 18 décembre 2021 : la deuxième session

 

Lors de leurs dernières sessions de travail par assemblées thématiques et après avoir dressé un état des lieux des sujets qu'ils avaient décidé d'analyser, les citoyens ont travaillé sur des fiches "CAC" (Constats-Analyses-Critères)  qui matérialisent la démarche de recherche de solutions aux problèmes qu'ils ont fait emerger.

Produites par les membres de la convention, les 9 fiches CAC (3 par assemblée thématique) sont rédigées et mises en forme par les animateurs de la convention, qui intègrent certaines analyses complémentaires recueillies auprès du groupe d'appui (expert-e-s) et du conseil consultatif (société civile).

Des experts toujours au service du processus de réflexion des conventionnés

Les conventionnés ayant avancé lors de la première session sur les axes qu'ils désiraient approfondir, les experts sollicités pour cette 2e session ont donc apporté des pistes d'informations et de réflexions plus spécifiques aux sujets sur lesquels les citoyens désirent dégager des proposition et des solutions.

L'origine des expert-e-s est variée : publique (professionnel-le-s de la Ville de Clermont-Ferrand, autres établissements de service public) et
privée (associations, entreprises, établissements, délégation d'établissement de service public).

 

 

 

 

Présentation des experts et des axes de réflexion sur lesquels ils ont apporté leurs expertises (scientifique ou d'usage), à partir des intérêts exprimés par les conventionnés :

 

 

Retours en images sur quelques constats dégagés par les groupes de travail lors de la session 2 

 

 

 

Pour consulter l'état d'avancement des "fiches CAC" des participants de la convention citoyenne, rendez-vous par ici :

 

L’objet de la troisième session de la convention citoyenne sera de déterminer les critères des solutions pour conduire les transitions écologique, sociale et démocratique à Clermont-Ferrand. En aval de cette troisième session, l'enquête conduite par la convention sera soumise à consultation citoyenne, par voie numérique. Ainsi, tout.e Clermontois-e pourra contribuer à alimenter en idées et en recommandations les travaux de la convention.